Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 14:20

Je constate aujourd'hui avec effroi qu’après des années d’inactivité sur ce blog, il y a toujours une trentaine de visites par jour.

Hypothèses :

  • des nostalgiques du feuilleton presque éponyme atterrissent ici par hasard,
  • des nostalgiques de Jean de la Fontaine débarquent ici par accident,
  • des amateurs de pots de lait échouent ici sans faire exprès.

Aucune éventualité que d’anciens lecteurs de ce blog viennent sciemment se pointer régulièrement afin de constater le manque chronique de créativité issue de ce qui reste de mon cerveau vidé par les obligations familiales et professionnelles dont j’ai hérité depuis l’ouverture de ce blog. Ou alors ce sont des teignes méga tenaces et dans ce cas, je m’inquiété de leur état mental et leur répondrais en anglais "Get a life!".

 

Qui que vous soyez, la bise, sans microbes, il va sans dire.

Published by PERRETTE - dans famille
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 19:53
J'ai EU le temps de : réviser un concours administratif, m'occuper de mes gosses, de la maison, me trouver (enfin) du maquillage qui m'aille, des tenues adéquates ("c'est comme Sheila : elle adéquate" - citation de Coluche, vanne compréhensible uniquement des plus de 40000 ans), des livres salvateurs (et Adamo - idem que pour la précédente citation), bref je n'ai PAS eu le temps d'écrire mais ce qui est drôle, c'est que les stats ne sont pas dégueu malgré ma désertion. Je note (et mets un franc dans le cochon) que je suis la dernière personne censée et francophone qui ne connaissait pas Cyprien sur Youtube et non seulement je ris, mais j'aime cette justesse d'esprit. Intelligent, ce mec. La bise à celui ou celle qui lira et à bientôt.
Published by PERRETTE
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 10:36
Mon fils. Mon fils chéri. Mon fils chéri et adoré de maman (laquelle maman va prendre un crédit pour les 25 ans de psychothérapie que tu vas te taper grâce à elle).

Je t'aime, mais faut-il te le rappeler ?

Je préfère le dire en préambule, car ce qui va suivre ne va pas te plaire. Bon, à 18 mois, tu ne sais pas lire. Alors profitons-en.

Tu m'as pourri la matinée d'hier. 3 heures à quatre pattes dans toutes les pièces de la maison pour retrouver mes clefs, qui étaient...dans le cartable de ta sœur !

Je ne t'en veux même pas. C'est ça, le véritable amour.
Published by PERRETTE
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 15:16
Molle je suis. Flasque je me sens. Vite, quelque chose pour me remettre d'aplomb. Une idée folle me vient : un cours de barre au sol.

J'en reviens. Le seul muscle que je peux désormais bouger, c'est celui de l'index, et c'est ce qui me permet de témoigner ici.

Le public : que des habituées, de 30 à 60 ans. On est une dizaine et je suis la seule novice. Avec mon ventre en forme de muffin, je fais peine à voir. Les filles n'ont pas un pet de gras nulle part. Non ma vieille, ne déprime pas tout de suite, tiens bon.

Ben ce qu'on peut dire, c'est qu'on en a pour son argent. Pas de répit sur une musique classique plutôt agréable. En revanche, moi qui ai usé des générations entières de profs de gym et qui avais oublié la signification du mot "abdominaux" depuis l'arrêt du fameux Gym Tonic avec Véronique et Davina en 1986, j'étais servie. Trois fois rien, hein. J'ai juste failli vomir sur place parce que pas de bol, certains mouvements me donnent des nausées. Génial. En revanche, je reconnais que c'est bon pour la posture de mémé à chats que j'ai. Pas la mémé, la posture. Faites comme moi pendant ce cours : (je cite mot pour mot ce que m'a dit le prof) : essayez au moins de suivre.

Que des habituées disais-je, qui connaissaient les mouvements par cœur. Et moi, pauvre désespérée, en train de me dévisser le cou afin de mimer maladroitement la choré, la cuisse flasque et le souffle court. Comment peut-on haïr de façon soudaine de parfaites inconnues ? Avec cette leçon, j'ai enfin compris. Je prendrai un deuxième cours, je n'ai pas envie de baisser les bras (mous, les bras) tout de suite. On y croit.

Pas au point de se précipiter chez Décath-Sport pour s'acheter un justaucorps digne de ce nom, mais je veux persévérer. Si Demis Roussos (chacun des maîtres spirituels) a réussi son régime, pourquoi pas moi ? La suite bientôt ...
Published by PERRETTE
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 14:31
Ok, j'avoue. Je suis la fille la plus anti-administratif de l'hémisphère Nord (je laisse une chance à quelqu'un sur l'autre moitié du Globe pour me dépasser).

Si pour certains, les papiers, c'est un problème, voire une souffrance, pour moi, c'est un non-sujet. Il y a quelques années, je n'ai ni rempli ni envoyé mes feuilles de soin pendant deux ans. Pour le coup, le trou de la Sécurité Sociale, ce n'est pas moi. Par désinvolture ? Par manque de maturité ? Peut être, mais en tous cas pas pour cause de trop plein financier. Même l'argent n'est pas un argument pour me défaire du blocage, c'est dire.

Et là cet été... J'étais arrivée à un tel niveau de saturation que mes enfants allaient en pâtir. Le truc qui tue. Alors je me suis dit ma vieille, va falloir t'y coller sévère. Et tous les jours pendant deux mois, j'ai regardé le bazar ambiant en le menaçant intérieurement (oui, je parle à mes fiches de paie, chacun des névroses ).

"J'ai tellement fermé les yeux, j'ai tellement rêvé-é, que j'y suis arrivée-hé !" comme dirait Machine. Et je n'en suis pas peu fière : feuilles de sécu ? Complétées et envoyées. Bulletins de salaire ? Dans des classeurs, classées anti-chronologiquement, oui Madame ! Mes relevés de banque ? Dans une boîte, et j'ai même éliminé ceux qui dataient de plus de dix ans. Comme dirait ma sœur, "à ce train-là, il va pleuvoir du caca".

Je me sens légère, mais légère ! Du coup j'ai attaqué le placard à vêtements, mais là je crois que j'ai eu la main un peu trop leste. Histoire de refaire du shopping.

Pour finir en beauté, j'ai regardé mon bureau nickel et je lui ai chanté Place des Grands Hommes de Bruel. Ben oui : "et si on s'donnait rendez-vous dans dix ans ?" Parce que faut pas déconner, non plus.
Published by PERRETTE
commenter cet article
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 08:08
Donc, il est né, le royal enfant. Plusieurs pensées me viennent à l'esprit (profitez-en, c'est pas tous les jours) :

1/ Je pense à ma mère, qui, à la naissance de William, m'a dit : "Celui-là, il est sorti du bon endroit !" 31 ans plus tard, ça me fait encore rigoler.

2/ Il se prénomme George. Juste le prénom de mon chanteur préféré. Un bon augure. Mais quand même, George... Il paraît que ça fait classe outre-Manche. Geooooooooorges !!! Ici, il a un prénom à boire du calva. Enfin, on va faire avec.

3/ Kate a montré son bidon post-grossesse (en anglais on dit "baby bump") à la planète entière. Kate, t'es ma pote. Sois-en remerciée.

4/ On va enfin pouvoir passer à aie chose au niveau actu. Au vu des titres brûlants en plein mois de juillet, les journalistes n'avaient pas grand chose à se l'été sous la dent. On va de nouveau avoir droit aux marronniers du type "la glace de l'été, laquelle choisir ?", "l'eau de nos plages est-elle propre ?" et bien sûr le best-seller "comment protéger nos vieux de la chaleur ?"

Finalement je vais me remettre à l'anglais.
Published by PERRETTE
commenter cet article
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 08:42

Epilogue du post précédent : merci à celui ou celle qui est allé sur le site de George. Je n'ai pas été malade.

 

Mais ma fille a repeint la cabine. 196 passagers. Dont 192 qui te regardent d'un air mauvais.

Published by PERRETTE
commenter cet article
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 22:32

À tous ceux qui bronzent à la photocopieuse (blague des années 80, je sais, merci), je vous propose de me lire. Car je suis en vacances. Sur une plage. De la Méditerranée.

 

Oui, vous me plaigniez déjà. Vous compatissez en pensant au pastaga et aux glaces à volonté, les pieds bronzés en éventail sur le sable chaud. Je réponds OK mais pas que.

 

 Pensez donc : déjà je voyage avec le mari + 2 enfants en bas âge --> la somme des deux équivaut à une valise bourrée de trucs inutiles. Un exemple ? Qui se retrouve avec une trousse à médicaments jamais ouverte car bien entendu qu'en 3 semaines y'en a bien un des trois qui aura chopé quelque chose, mais pas ce qui correspond avec ce que tu as apporté ? Voilààà.

 

 Le deuxième inconvénient des vacances, c'est le marché de plage du soir. Mais si, foules studieuses, souvenez-vous, celui qui vend des articles indispensables tel que la croûte, pardon l'œuvre picturale représentant le paysage local que tu regrettes déjà d'avoir acheté à peine avoir reçu ta monnaie (ça rentrera jamais dans la valise, ça ), les savons aussi artisanaux que je suis suédoise (ceux qui me connaissent se tapent les cuisses), et bien sûr la sacro-sainte "pêche aux canards" qui me vaut au minimum une dispute par soir + un roulé-boulé de la part de ma fille de 4 ans qui veut ramener des saletés en plastoc mercerisé qu'elle aura consciencieusement cassé dans les cinq minutes qui suivent.

 

En fait, ce soir j'ai les pétoches parce que c'est ça qui me tue en vacances. L'excursion. En bateau. J'y vais demain. J'ai TOUJOURS été malade en excursion. Je vais être plus dopée en Nautamine qu'un coureur cycliste juste pour 1h10 de traversée.

 

Croyants ou non, vacanciers ou pas, priez pour moi. Allez sur le site web de George Michael et faites un vœu pour que je supporte cette épreuve. Je vous raconterai...si je suis suffisamment en état de le faire. Merci d'avance. Et vive les vacances.

Published by PERRETTE
commenter cet article
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 22:22

Je tiens avant toute chose à préciser que ce post n'est pas sponsorisé. D'ailleurs la dernière fois que j'ai voulu mettre de la pub ici, j'ai récolté 1 centime d'euro en 1 mois. J'ai failli copier-coller ma facture tellement c'était risible.

 

Non, je tenais simplement à vous faire part d'une expérience récente et drôlement chouette. J'ai des vêtements pour enfants dans mes placards. Des trucs de marques pas trop dégueu. Sauf que soit je les ai trouvés moches (donc tu fais la danse de l'extase quand on te les offre et tu les fous direct au placard), soit j'ai eu du mal à saper mes gosses comme des milords juste pour aller faire un tour au jardin. Que celui où celle à qui cela n'est jamais arrivé me jette la première tétine.

 

 Bon. Et maintenant, vous êtes bien montés avec vos étagères qui débordent. "De l'avoir plein nos armoires ... Dérision de nous dérisoire" comme dirait l'autre. Eh ben c'est là que ça devient intéressant les amis. Faut vendre vos trucs dans un dépôt-vente pour enfants. Moi, toute mignonne, je téléphone mi-juin à celui de mon quartier ... qui me répond que son stock est déjà constitué et que je peux avoir un rendez-vous le 27 août prochain. Ok. Si j'ai besoin de rien, je les appelle.

 

Je fais une recherche sur Internet et je trouve En poussette Simone. Rien que le nom du site, je me suis dit "c'est pour toi ma fille". Inscription et brève description de ce que j'avais à vendre. Hop ! J'ai été contactée par leur équipe et hop ! On est venu chercher mes fringues. Même pas besoin de me déplacer. Le rêve.

 

Donc, là, les vêtements sont sur le site et j'attends qu'ils soient vendus. 50% pour moi. Comme dans le dépôt vente du coin, le déplacement et le rendez-vous aux calendes grecques en moins. (Juste un clin d'œil à Olivier, le roi du service client qui a tout compris). Et si certains vêtements n'ont pas été retenus (ça doit être peu ou pas porté, on est là un peu pour vendre quand même) ils peuvent être donnés à une association.

 

Et En Poussette Simone ! Et que ça saute ! En tous cas, moi, je le sens bien ce truc.

Published by PERRETTE
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 14:02
Bon, je sais, ça sent le réchauffé vu que ça date de 2008. Mais comme personne n'a vu cet extrait en France, je copie-colle le lien.

Ça ne dure pas longtemps mais ça fait du bien aux oreilles !

http://youtu.be/gMIWtMIuLcQ
Published by PERRETTE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'une maman imparfaite
  • Le blog d'une maman imparfaite
  • : Avant d'allumer ton ordinateur, tu as dû laver 3 biberons, mettre au sale un body et changer une couche pleine de kikou ? Tu partages mon quotidien !!!!
  • Contact

Recherche

Liens